EERDEN, Paul van der

NL, 1954

Dans le domaine protéiforme qu'on désigne comme “l'art contemporain”, Paul van der Eerden se contente d'un seul langage : le dessin. Une feuille de papier et un crayon de couleur suffisent pour qu'il se joue de l'abstraction, du motif, de l'onomatopée, de la sexualité, de la figuration, du rêve, de la réalité. “Polyglotte de lui-même”, cérébral et possédé, il s'acharne à oublier toute idée, tout concept, pour improviser avec irrévérence un alphabet où s'emmêlent nos catégories : dessins d'enfant, dessin primitif, brut, automatique, satirique.

Procédant par associations, son œuvre se caractérise par des motifs qui reviennent fréquemment : des personnages rigides, l'air désespéré, qui se fixent du regard, incapables de contact ou exécutant des actes agressifs, obscurs et souvent dominés par des pulsions sexuelles. Le sentiment d'oppression qui se dégage de ses dessins est rendu plus intense et en même temps relativisé par un humour bienveillant. Les dessins intimes de Paul van der Eerden sont d'une grande universalité. Ils résultent d'une recherche à tâtons des niveaux de signification des motifs qu'il porte en lui; ils révèlent involontairement les traces des instincts que nous partageons tous, la volonté de puissance, les pulsions d'auto-destruction et les pulsions sexuelles.

Paul van der Eerden est né en 1954 à Rotterdam et il vit à Doordrecht. Il a reçu sa formation artistique à l'Ecole des Beaux-Arts de Rotterdam de 1974 à 1979. Il expose régulièrement à la Galerie Bernard Jordan à Paris et son travail a fait récemment l’objet d’une exposition au Musée Boijmans à Rotterdam.

<
>
chargement...
chargement...