Télérama : Ina van Zyl "If There Were Water"

Galerie Bernard Jordan 07/01/2018 - 07/02/2018

« Mes tableaux représentent quelque chose qui implique la vie, ou la promesse de la vie, périssable. Ils impliquent la décomposition, le danger : leur beauté ou leur utilité ne survivront pas à l'espérance de vie moyenne d'une personne. » Peut-on envisager la peinture comme un organisme vivant ? C'est un peu le fil que tend l'artiste sud-africaine Ina Van Zyl, installée à Amsterdam depuis plusieurs années, avec sa première exposition à la galerie Bernard Jordan. Des tableaux de petites dimensions, affichant des parties du corps (pieds, sexe masculin en érection), des tiges de plantes, des bourgeons. Un réalisme nervuré, fascinant et un peu malséant, aux tons éteints, entre apparition et extinction, entre Chardin et Lucian Freud. Une (bonne) nouvelle voie de la peinture actuelle...

Laurent Boudier


chargement...
chargement...