Laurent Sébès

Laurent Sébès

Français, né en 1959

Laurent Sébès le revendique, son travail est baroque. Un baroque dont l’amplitude va de la sculpture à l’objet et de l’objet au dessin, de la couleur à la sculpture et réciproquement. Ainsi se construit une vaste cosmogonie rieuse, faite de grand-voiles, de bourrasques et d’apparitions féminines, puisant ses sources dans la littérature antique et classique et donne à l’œuvre de Laurent Sébès quelque-chose de Arcadien.

Crédit photos : Benjamin Roi

C’est l’instinct de la forme qui guide son travail. Un instinct de la déambulation qu’il applique au regard toujours amusé de découvrir la richesse des détails de ses réalisations. Ici, un groupe de danseuses sautillent et dans leur ronde apparaît un vase, là c’est un tronc évidé qui se fait tasse, théière, pot. Il y a en permanence passage entre les uns et les autres, et ce, même quand l’artiste décide de créer une chaise ou une console.

Crédit photos : Laurent Sébès

Ainsi, à la truculence des figures allégoriques et des formes végétales répond la fonctionnalité du design. Il n’y a là aucune contradiction : c’est en tant que sculpteur que Laurent Sébès crée des objets. La sculpture est porteuse de fonction, sans que cela ne soit une fin en soi. Les vases accueillent les floraisons par pudeur et bienveillance envers le lieu où ils sont présentés, mais ils peuvent tout aussi bien se dévoiler nus. En cela, le travail de l’artiste est fondamentalement un travail de la métamorphose. La générosité du geste baroque entraîne de l’œil, elle l’incite à une promenade visuelle où l’ornement est un rythme que l’on peut suivre à sa guise.

Crédit photos : Aurélien Mole

Par le design Laurent Sébès introduit une autre dimension dans la fréquentation de ses œuvres, une dimension tactile. La liberté formelle, si elle est essentielle pour lui, n’exclut pas une maîtrise parfaite des matériaux, thermoformage, moulage et émaillage, luminaire ; cette maîtrise autorise un emploi à son travail qu’elle ne pourrait se permettre si elle n’était faite que d’objets à contempler — ceux-ci sont aussi à manipuler, autrement dit : à vivre.

Œuvres

Table standard
Table standard
2016, fonte d'aluminium, plateau de verre trempé 12mm, thermoformé et émaillé, 158 ✕ 83 cm
Vase modelé
Vase modelé
2017, grès blanc modelé , 40 ✕ 31 ✕ 28 cm
Vase sculpté
Vase sculpté
2017, Édition en fonte de bronze d’un vase en grès blanc, 38 ✕ 30 ✕ 29 cm
Table basse
Table basse
2020, pieds en résine teintée, plateau en verre trempé, émaillé et thermoformé, 86 ✕ 86 ✕ 45 cm
Sucrier
Sucrier
2017, porcelaine émaillé bleu de four intérieur, points bleus et fond blanc extérieur , 11 ✕ 14 ✕ 14 cm
Chaise
Chaise
2013, Résine, 80 x 41 x 52 cm
Applique
Applique
2019, porcelaine mate intérieur et extérieure, 30 ✕ 20 ✕ 15 cm
Écumes, vagues et nuages
Écumes, vagues et nuages
2016, mine de plomb sur papier, 98 ✕ 98 cm
Bois d’hiver
Bois d’hiver
2018, Porcelaine moulée, Intérieur et points en émail bleu de four , 33 X 20 X 21 cm et 40 X 25 X 28 cm
Giboulée Hollandaise
Giboulée Hollandaise
2017, mine de plomb sur papier, 94 ✕ 154 cm
Table basse
Table basse
2020, pieds en fonte d’aluminium, plateaux en verre trempé, émaillé et thermoformé, 98 ✕ 98 ✕ 45 cm
Compotier
Compotier
2016, intérieur émaillé blanc ou en bleu de four , 13 ✕ 27 ✕ 28 cm
Tasse à café + soucoupe
Tasse à café + soucoupe
2015, porcelaine émaillée blanc intérieur, motifs bleus de four extérieur , 6 ✕ 7 ✕ 9,5 cm
Vase tulipier en deux parties
Vase tulipier en deux parties
2017, porcelaine émaillée blanc intérieur, mat extérieur, deux parties encastrées, émail bleu de four, 19 ✕ 18 ✕ 19 cm
Grand “Bois d’Hiver”
Grand “Bois d’Hiver”
2018, porcelaine émaillée blanc intérieur, extérieur bleu, 40 x 22 x 33 cm
Théière 3
Théière 3
2021, porcelaine émaillée blanc intérieur, points bleus et fond blanc extérieur, sertissage laiton, 28 x 24 x 13 cm