983-Sylvie (grosse tête)
Nina Childress 983-Sylvie (grosse tête)
2018, huile sur toile , 250 ✕ 200 cm

Nina Childress

du 8 juin 2021
au 20 janvier 2022
Musée d'Art Moderne de Paris

Née en 1961 à Pasadena (États-Unis) Nina Childress vit et travaille à Paris. Sa carrière débute en 1981, par la musique, avec la création du groupe punk Lucrate Milk au sein duquel elle est auteur et interprète. L’aventure durera trois ans et les mènera jusqu’à participer à la section son de la XIIe Biennale de Paris. Nina Childress se consacre ensuite exclusivement à la peinture et intègre le collectif « les Frères Ripoulin », parmi lequel on retrouvait notamment Claude Closky et Pierre Huygue. Depuis lors, elle ne cessera de peindre et de changer de style, entre pop art et hyperréalisme, détournements des clichés et recherches liées à la couleur.

Elle procède le plus souvent à partir de photographies glanées sur internet. Sa palette très colorée, parfois même fluo, lui permet de revisiter des icônes de la culture populaire, comme ici les idoles des années soixante/soixante-dix que sont Sylvie Vartan, France Gall et Jane Birkin. En augmentant l’échelle de ces images, ses portraits deviennent des « Grosses Têtes » et perdent leur qualité de portrait pour prendre une dimension toute à la fois abstraite et ironique. Elles sont présentées ici en face des œuvres de Sonia et Robert Delaunay qui, il y a plus de 80 ans, avaient déjà déconcertés leurs contemporains par un usage énergique de la couleur.
 
L’Autoportrait clown/fleur vient compléter la présentation de cet ensemble. Thème récurrent dans la pratique de l’artiste, il a été réalisé durant l’été 2020. Le maquillage rappelle le masque imposé par les conditions sanitaires pendant la pandémie.