Philippe Richard

Philippe Richard

Français, né en 1962

Le matériau principal de la peinture de Philippe Richard est la disponibilité. La disponibilité à l’acte de peindre. Chez lui la peinture agit par recouvrements, elle forme des surfaces opaques qui se répandent à la manière du vivant, tissant des réseaux de connections et d’interférences.

Dans ses tableaux comme dans ses volumes, croissent des formes dont la logique fait surface. La peinture n’entraîne pas une profondeur mais un champ d’action où le regard fait jeu égal avec les gestes de l’artiste.

Ainsi, les surfaces peintes par Philippe Richard ont cela de particulier qu’elles semblent toujours être le produit d’une vie. Elles sont enracinées dans une expérience organique qui se déploie à partir d’un vocabulaire premier relativement restreint, mais qui, à mesure que l’œuvre prend forme, se complexifie et se diversifie jusqu’à atteindre un état d’équilibre entre respiration et saturation. Pour parvenir à cela, presque sans modulation, les éléments de base utilisés par l’artiste sont le point, la ligne et l’aplat.

À chaque fois, il s’agit de laisser le système envahir la surface du tableau. Laisser la peinture se dérouler, se répandre comme un ruissellement, jusqu’à son terme. Cette sensation de plénitude apparente les œuvres de Philippe Richard à des images médicales. La couleur y joue le rôle de révélateur, faisant apparaître les ramifications de systèmes de circulation, entourés de tissus conjonctifs et ponctués de nœuds et de clés. L’expérience est souvent complexe et le désordre de mise, mais celui-ci répond toujours à un cheminement. D’ailleurs, les tableaux ont l’air, l’odeur et le goût du souvenir. Ils se parcourent comme un œil parcourt un jeu de cartes. Les appréhender est un acte à la fois profondément visuel qui possède une part cachée, invisible à l’œil, que l’esprit tente de reconstituer.

C’est cette disposition, ce rapport joyeux à l’infinie possibilité des parties jouées qui fonde l’œuvre de Philippe Richard.

Œuvres

*Sans titre
*Sans titre
2009, acrylique sur toile, 55 ✕ 46,5 cm
*Sans titre
*Sans titre
2010, acrylique sur toile, 120 ✕ 100 cm
*Sans titre
*Sans titre
2012, acrylique sur toile, 120 ✕ 100 cm
*sans titre
*sans titre
2011, acrylique sur toile, 50 ✕ 40 cm
*Sans titre
*Sans titre
2014, acrylique sur toile, 50 ✕ 36 cm
*Sans titre
*Sans titre
2012, gouache sur papier encadré, 57 ✕ 38 cm
Sans titre
Sans titre
2008, gouache sur papier, 37,5 ✕ 26 cm
Sans titre
Sans titre
2015, gouache sur papier, 39 ✕ 29 cm
Sans titre
Sans titre
2003, gouache sur papier, 28 ✕ 38 cm
Sans titre
Sans titre
2013, gouache sur papier, 27 ✕ 37 cm
Sans titre
Sans titre
2017, gouache sur papier, 25 ✕ 33 cm
Sans titre (3)
Sans titre (3)
2020, Acrylique sur toile , 180 x 135 cm
Sans titre (2)
Sans titre (2)
2020, Acrylique sur toile, 200 x 180 cm
Sans titre (16)
Sans titre (16)
2020, Acrylique sur toile, 35 ✕ 27 cm
Expositions

NOUVEAUX REBONDISSEMENTS, galerie Bernard Jordan, 2021

VARIABLES ATHMOSPHÉRIQUES, Ancien Collège des Jésuites, Reims, 2002

QUARTIERS D'HIVER, l’Orangerie, Sucy-en-Brie, 2019