Nina Childress - « Je n’ai jamais eu qu’un seul but : être heureuse »

Cité Internationale des Arts, Paris16/10/2018 - 27/10/2018

Nina CHILDRESS

BIENVENUE ART FAIR - CITÉ DES ARTS

PRIX BIENVENUE INOCAP GESTION 2018 POUR LE MEILLEUR STAND

Nina Childress a choisit pour BIENVENUE de présenter une mini rétrospective (1985-2018). Cet ensemble de tableaux témoigne non seulement des variations stylistiques et thématiques de l’artiste mais aussi de sa capacité à résister au cours des années à la mort annoncée de la peinture. L’accrochage prend pour titre la légende d’un petit collage de 1995, où les yeux de l’actrice sont du même rose que celui choisi pour l’identité visuelle de BIENVENUE. Nous aurons un aperçu de la période Ripoulin des années 1980 avec une peinture sur papier réalisée en marge des affiches peintes et collées dans la rue. La peinture n°200 figure de manière conceptuelle comment l’artiste archive son travail. La tendance « conceptuelle idiote » des années 1990 est représentée par les peintures avec mots, les peintures pour chiens et pigeons, les bonbons et les savons. La série des jouets amorce la possibilité de la représentation humaine (Hair Pieces). Le début des années 2000 sera consacré à l’étude du flou (Bluriness, flounet). C’est en 2007 que Nina Childress fait sa première exposition personnelle à la galerie Bernard Jordan, peu après, soutenue par Christian Bernard et le MAMCO elle développe une approche multi stylistique où son avatar, la fille verte, tient une place centrale. Des figures féminines légendaires ou issues de la culture populaire ( comme ici Sylvie Vartan) et des photos de films des années 60/70 en sont les principales, sources d’inspiration.

,
<
>
chargement...
chargement...