Aurélien Imbert

Aurélien Imbert

Français, né en 1973

La sculpture d’Aurélien Imbert est une sculpture de la discrétion. À la frontière du meuble et de l’objet de contemplation, ses réalisations ont pour principe de se fondre dans un usage quotidien. Ce n’est d’ailleurs, véritablement, que dans le temps que se révèle la pleine présence de ses réalisations.

Sculpteur d’assemblage, il associe métal, néons, l’entremêlé de bois et plâtre pour produire des objets hybrides, souvent compacts, concentrés. Comme si la sculpture était en train de digérer le meuble, ou inversement. L’un et l’autre sont intimement imbriqués, liés par le goût du détail et de la finition. Ce sentiment est redoublé par l’usage que fait l’artiste de la couleur ; les teintes de bois, polis, vernis ou peint ne sont presque jamais opposées, mais comme emboîtées, délimitant des espaces à l’intérieur d’autres espaces renforcés par l’apparition de glacis.

En équilibre entre les demandes extérieur et l’autonomie de l’œuvre, Aurélien Imbert intervient à la sollicitation de commanditaires. Ce faisant, il répond aux demandes en en créant de nouvelles. C’est un travail qui répond et prend position dans le quotidien des personnes qui vivent avec ses pièces. Mais si l’usage contraint, la contrainte donne forme. La générosité d’Aurélien Imbert se situe justement dans cette capacité à donner plus qu’un usage et une forme ; il donne, à l’intersection de l’un et de l’autre, les moyens de dépasser ce rapport pour laisser la place à une part de mystère et d’à venir. 

Cette part de mystère est insérée au cœur de la fonctionnalité de ses sculptures. Le soin qu’il met à faire graver et polir les boulons et rondelles qu’il utilise en est un indice. Indice, encore, sa façon de repeindre les étais de chantier qu’il associe aux néons pour créer les luminaires devenus signature de son travail. Mais c’est dans la présence de plâtres — véritables sculptures à l’intérieur de la sculpture — qu’Aurélien Imbert incorpore dans ses éléments de mobilier que se joue la part d’étrange familiarité propre à modifier nos quotidiens.

Œuvres

PG2020
PG2020
2020, , entremêlés de bois, 60 x 70 x 50 cm
Villa Empain
Villa Empain
2018, Entremêlés de bois, source lumineuse à led , boulons et rondelles signées, 22 x 54 x 17 cm
Multiple et Plâtre
Multiple et Plâtre
2017, Dimensions variables, entremêlés de bois, 100 ✕ 90 ✕ 73 cm
Volume mural
Volume mural
2017, Dimensions variables, entremêlés de bois, 0 x 90 x 73 cm
Module pour dj’s
Module pour dj’s
2017, Dimensions variables, entremêlés de bois, 90 ✕ 120 ✕ 73 cm
Diptyque
Diptyque
2019, Dimensions variables, entremêlés de bois, 100 ✕ 90 ✕ 73 cm
Dialogue avec Bruno Gironcoli
Dialogue avec Bruno Gironcoli
2018, Dimensions variables, entremêlés de bois, 0 x 90 x 73 cm
Table et lutrins modulaires
Table et lutrins modulaires
2018, Dimensions variables, entremêlés de bois, 0 x 90 x 73 cm
Etai-Néon
Etai-Néon
2017, étai-néon, dimensions variables, métal poudré de blanc, néon, rondelles gravées
Noir d’ivoire
Noir d’ivoire
2019, Entremêlé de bois peint en noir, boulons et rondelles signées., 60 ✕ 110 ✕ 165 cm
Objet du désir
Objet du désir
2021, Entremêlé de bois, éléments noirs, boulons et rondelles signées, 60 ✕ 55 ✕ 55 cm
La nuit je mens
La nuit je mens
2021, Entremêlé de bois, éléments peints en noir, boulons et rondelles signées, 150 ✕ 65 ✕ 65 cm
Nichoir
Nichoir
2018, Entremêlé de bois, plâtres, boulons et rondelles signées, 70 ✕ 70 ✕ 70 cm
Table-présentoir
Table-présentoir
2017, Entremêlé de bois, pieds métalliques poudrés en blanc, boulons et rondelles signées, dimensions variables
Hôtel la Louisiane
Hôtel la Louisiane
2020, Entremêlé de bois, source lumineuse à LED, boulons et rondelles signées, plâtre., 100 ✕ 54 ✕ 17 cm